Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Révolution Pacifique

Révolution Pacifique

Et si nous construisions ensemble un Monde pour le XXIème Siècle....

D' où une classe politique dépassée et impuissante

D' où une classe politique dépassée et impuissante
D' où une classe politique dépassée et impuissante

Les hommes politiques, à de très rares exceptions près dans l'Histoire, ne sont finalement que des fonctionnaires sans beaucoup d'imagination, qui se bornent à mettre en oeuvre les "règles de vie" en vogue à leur époque et le "mouvement d'idées" qui les portent.

Ce ne sont pas les inspirateurs d'une philosophie nouvelle ou d'une politique, ce sont la plupart du temps les applicateurs talentueux de principes ou d'idées reçues. Ce ne sont pas des guides de l'opinion, ce sont trop souvent des suiveurs à la recherche de voix électorales.

Lorsqu'il n'y a pas décalage entre la réalité économique et le système de pensée d'une époque, les sociétés peuvent se satisfaire de ces hommes souvent dévoués. Mais lorsqu'il y a décalage, lorsque le plateau a tourné et qu'un XXIème siècle vit au rythme de systèmes de pensée du XIXème siècle, quand ce n'est pas du XVIIIème siècle, alors l'opinion ne se reconnaît plus dans les partis politiques, reflets de ces systèmes .

Aussi, les hommes politiques sont-ils étonnés et désemparés, accusant l'autre camp de tous les maux, placardant à tout va des étiquettes en "isme" trouvées dans les tiroirs de l'Histoire, se raccrochant à tout ce qui a pu enthousiasmer ou passionner les foules dans un passé pas trop lointain ;

Alors ils se réclament soudain d'un chef ou d'un guide disparu (de Gaulle, Jaures, Trotsky,...), oubliant même qu'ils l'avaient parfois combattu ou plus ou moins compris de son vivant. C'est l'époque des redécouvertes de fantômes, des débats sans intérêt, déphasés par rapport aux préoccupations des hommes, dans lesquels s'affrontent des idées anciennes.

C'est aussi le risque épouvantablement grave  de conduire les peuples à des guerres inutiles, à des révolutions anarchiques ou un réveil des terrorismes et des populismes .

Le Monde d'aujourd'hui n'a pas perdu que les penseurs de la Révolution Américaine et des Lumières, il a perdu ses chefs historiques, nés de la guerre : Roosevelt, Eisenhower, Churchill, Mao, De Gaulle, Staline, Mussolini ou Hitler. Maudits ou vénérés, l'ombre de ces personnages plane encore sur nos malheureux hommes politiques aveugles et impuissants, comme elle plane sur des groupuscules incontrôlés qui, face au vide du pouvoir, pensent pouvoir les réincarner. C'est alors le drame, l'abstentionnisme électoral, les candidatures fantaisistes aux fonctions les plus hautes, le terrorisme, la réplique policière, le laisser-aller, l'économie incontrôlée, le règne des profiteurs ; le chômage s'en mêle, les extrémistes agissent, on réinvente la bête immonde, le nazisme, c'est la poudrière au milieu du "grand merdier".

Dans ces conditions, comment ne pas comprendre que le Monde soit désespéré quand il ne peut finalement choisir et se positionner qu'en fonction de ces fantômes d’un autre temps qui empoisonnent et assassinent le nôtre ? : La crise du Monde est la conséquence directe du blocage des idéologies.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article